Insémination artificielle

Au cours de l'insémination artificielle, les spermatozoïdes sont déposés artificiellement dans le tractus génital féminin à l'aide d'instruments et de techniques spécialisés qui contournent les rapports sexuels. Dans la plupart des cas, les spermatozoïdes sont introduits dans la cavité utérine (insémination intra-utérine).

En insémination artificielle, il y a deux possibilités :

1. Insémination artificielle homologue ou insémination artificielle du mari (IAH)

Elle est réalisée en introduisant du sperme, du mari ou du partenaire, une fois correctement traité en laboratoire, dans la cavité utérine de la patiente.

Elle est indiquée dans :

  • Défaut d'obtenir une grossesse grâce à des rapports sexuels programmés.
  • Ovulation altérée.
  • Interaction anormale entre le sperme et la glaire cervicale
  • Présence d'anticorps anti-sperme
  • Légère diminution du nombre, de la mobilité ou de la morphologie des spermatozoïdes.
  • Difficulté de pénétration des spermatozoïdes dans la cavité utérine.
  • Troubles de l'éjaculation.
  • Stérilité d'origine inconnue.

Une ou deux inséminations peuvent être réalisées par cycle, selon les caractéristiques personnelles et celles du cycle. Dans le cas où plus de quatre follicules évoluent vers une phase périovulatoire, il est recommandé d'annuler l'intervention en raison du risque élevé de grossesses multiples. L'échantillon d'éjaculat est traité en laboratoire pour concentrer et capaciter les spermatozoïdes, réalisant ainsi une séparation optimale des meilleurs spermatozoïdes qui seront ensuite placés dans l'utérus de la patiente. Dans ces conditions, la fécondation se produit naturellement à l'intérieur du corps de la femme.

L'avantage de l'insémination artificielle est qu'il s'agit d'un processus peu invasif, avec un faible engagement émotionnel, absolument indolore, et qui ne nécessite pas d'anesthésie, puisque l'introduction de l'échantillon de sperme dans la cavité utérine est réalisée avec un cathéter flexible et fin.

2. Insémination artificielle hétérologue ou insémination artificielle par donneur (IAD)

Elle est réalisée en introduisant des spermatozoïdes d'un donneur, préalablement sélectionné et traité, dans la cavité utérine de la patiente.

Il est indiqué dans :

  • Azoospermie sécrétoire (absence de spermatozoïdes et de cellules germinales immatures dans le testicule).
  • Mauvaise qualité du sperme qui ne permet pas l'IAH (nombre élevé de spermatozoïdes immobiles, anormaux ou morts) ou lorsque le couple a échoué lors des précédentes tentatives d'IAH ou ne souhaite pas avoir recours à la fécondation in vitro.
  • Altérations chromosomiques ou génétiques chez l'homme.

Une ou deux inséminations par cycle menstruel peuvent être réalisées, selon les caractéristiques personnelles des patientes et celles du cycle. Les techniques utilisées et les précautions à prendre sont les mêmes que dans le cas de l'IAH.

Molecular Assisted Reproduction and Genetics

C/ Rey Abu Said, 19 (Urb. Alcázar del Genil)
C/ Camino de Ronda, 2 18006
Granada - Spain
Tel. +34 958 120 206
Fax +34 958 818 277